Les dangers de la respiration

Nous parlons très souvent des bienfaits du yoga car ils sont multiples tant sur le corps que sur l’esprit/mental. C’est en effet une technique de transformation rapide de l’être humain qui intéresse tous les plans de conscience.

Un des moyens de cette transformation est à mes yeux le principal est le souffle, support de l’énergie.

Prendre conscience de nos particularités

Or il est important de prendre conscience que tout apport intempestif d’énergie sur un système nerveux affaibli, ne peut que Ie déséquilibrer. Les rythmes respiratoires imposés, des apnées importantes, peuvent être des exercices dangereux, si le pratiquant n’a pas subi un entraînement progressif pour obtenir un bon équilibre physiologique et psychologique.

Un temps d’écoute est nécessaire pour que le pratiquant intègre pour lui même une certaine qualité d’écoute. Il saura où il en est de son équilibre intérieur : lorsque l’écoute reste discontinue, c’est le constat d’une pensée vagabonde et d’un mental agité. A l’inverse, lorsque l’écoute est continue et que sa durée peut s’allonger de plus en plus, c’est que l’attention se développe et que le mental se stabilise.

Les étapes de la respiration

Les premiers exercices respiratoires doivent se baser sur  les 3 manières fondamentales de respirer qui peuvent être autant distinctes que reliées que ce soit consciemment ou inconsciemment.

Ces trois manières de respirer, lorsqu’elles sont ainsi expérimentées et vécues dans leur différence, montrent leur relation spécifique avec les différents plans de conscience qui constituent tout être humain.

  • La respiration basse est en relation avec le corps physique, matériel. Elle agit sur les fonctions de digestion, d’élimination, de reproduction. Mais aussi plus profondément sur le plan de l’énergie, de façon spécifique, sur les centres transformateurs (chakras), ombilical (manipûra), abdominal (swâdisthâna), chakra racine (mulâdhâra).
  • La respiration haute intéresse le psychisme. Mais aussi les chakras de la gorge (vishuddha), frontal (âjnâ) et nous sensibilise à l’entrée du prâna primordial par le chakra coronal, lotus aux mille pétales (sahasrâra).
  • La respiration moyenne régit l’émotif. C’est le cœur et sur le plan de l’énergie, le chakra cardiaque (anâhata).

Roger Clerc dans l’art de Respirer préconise aux occidentaux de respecter cet ordre pour apprivoiser cet art du souffle. En effet, l’ambiance créée par la respiration costale est très spécifique. « Elle est émotive et facilite les états prê extatiques et extatiques » : « Que de fois ai-je pu constater, chez des pratiquants hypersensibles, la tendance à se laisser glisser dans des états agréables plus ou moins extatiques et se croyant en état de méditation ! C’est un piège à éviter. C’est pourquoi je préconise un ordre précis pour, en occident, faire travailler le débutant en yoga:

  1.  Respiration basse, pour le ramener dans son centre de gravité et qu’il retrouve une respiration assouplissant son diaphragme.
  2.  Respiration haute pour qu’il prenne conscience, dans sa tête, du centre de commande.
  3. Respiration moyenne, en dernier, lorsqu’il a acquis un certain contrôle de son corps, de son souffle et de ses pensées.

 

Un enseignement unique ne peut pas convenir à une diversité d’individus, ayant des morphologies et tempéraments différents.

« Dans ce monde dans lequel nous vivons, tout est donc composé d’âkâsha, matière primordiale. Mais à la différence de l’incréé où prâna n’est qu’en puissance, dans ce monde du créé, prâna vibre à des taux de fréquence plus ou moins élevés. Cela explique l’infinie diversité de ce qui entre dans ce monde manifesté » L’art de Respirer Roger Clerc

 

Quelques exercices simples :

  • Maintenir la conscience dans le ventre: provoque une respiration basse en étant assis sur le sol ou sur une chaise. Mettre l’attention dans le ventre et assister alors à la respiration qui se fait de façon naturelle.
  • Maintenir la conscience, le regard intérieur dans la poitrine et provoquer une respiration moyenne et laisser  l’expansion se faire dans tous les sens.
  • Respirer dans les 3 étages aussi bien dans la position couchée sur le dos qu’assis. Allonger progressivement les temps d’inspir et d’expir.

 

Pour savoir comment bien respirer : je vous invite à lire cet article : https://www.massage-yoga.net/le-pranayama/

 

https://lopasa-yoga.fr/

 

 

aurélie jur Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha 17 − 14 =