Je peux pas, j’ai des bourrelets

Depuis que j’enseigne, j’ai entendu beaucoup d’absurdité sur la pratique du yoga, surtout lorsqu’il s’agit de trouver une excuse pour ne pas se lancer dans la pratique.

  • Je peux pas faire telle posture car j’ai des bourrelets, un trop gros ventre
  • Je vais m’arrêter un peu, perdre quelques kilos, comme ça je pourrai faire les postures au retour
  • Trop grossi pendant les fêtes/ ou les vacances/, le passage de mon arrière grande tante à la maison … je peux pas reprendre de suite

 

Étant assez mince, j’ai beaucoup de difficultés à faire entendre au public que le poids n’a pas d’incidence sur la pratique. Mais là j’ai trouvé  celle qui peut le prouver :

http://gds.it/2016/02/21/in-sovrappeso-rinasce-grazie-allo-yoga-dana-e-star-sui-social-foto_477748/8/

Il est vrai que moins on se sent bien, plus il peut être difficile de remettre le pied sur le tapis car on sait que le moment sera difficile mais tellement bon ensuite !

Le « je vais m’y remettre quand j’aurais maigri », ça ne marche pas.

Nous sommes tous pareils. Plus nous avons conscience d’une difficulté, plus nous retardons le moment de la prendre en main. Parfois même, on va chercher d’une manière ou d’une autre à l’oublier…

Le problème en réalité n’est pas une question de poids ou de graisse mal placée mais du niveau de saletés que le corps a emmagasiné. Certaines personnes minces, incapables de grossir sont aussi victimes de la junk food et se laissent embarquer dans la spirale vicieuse qui amène à se détacher de la pratique pendant un temps plus ou moins long, toujours trop long.

 

Donc ne vous découragez pas, arrêtez les prétextes stupides. Les seules raisons qui peuvent être admises sont :

  • Foulure, cassures
  • Torticoli
  • Toute maladie qui vous immobilise au lit
  • « J’aime pas » (oui l’honnêteté envers soi et le prof aussi  à l’occasion, c’est sympa)

N’empêchez pas votre corps de se structurer, de créer  l’armature prête à recevoir et diffuser l’énergie. Il vous remerciera. Vous vous remercierez.

aurélie jur Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *